Bienvenue sur le site de l'association Mémoire Vivante du Patrimoine Gestois

 

-- Site actuellement en travaux --

 

 

L’association Mémoire Vivante du Patrimoine Gestois est née officiellement le 30 Juillet 2007, date de déclaration à la sous-préfecture de Cholet.

 

C'est à la suite de la décision de la municipalité de démolir l'église Saint-Pierre-aux-Liens de Gesté qu'Alain Durand et Joël Sécher ont décidé de créer cette association.

 

Régie par la loi du 1er Juillet 1901, l’association a pour but de "tout mettre en œuvre pour sauvegarder, conserver et entretenir et aider à sauvegarder, conserver et entretenir le patrimoine (biens de la collectivité gestoise et biens privés des gestois) considéré comme un héritage transmis par les générations précédentes ; rechercher des solutions et d'apporter des réponses à toutes interrogations concernant le patrimoine, en considérant les différents paramètres techniques, affectifs, historiques et artistiques". Son siège social est situé 1, rue du Centre, 49600 Gesté.  

 

Elle est reconnue d’intérêt général.  

 

Malgré un avis favorable de la cour du Conseil d’Etat, elle n’a pas pu sauver l’édifice…  

L’histoire détaillée du combat de notre association sera mise  en ligne prochainement 

En 2007, La volonté du conseil municipal  de détruire l’église était manifeste. La restauration estimée à 3 millions d’euros (sans la recherche de subventions:  à cette époque, elles pouvaient s’élever jusqu’à 50%) était trop élevée pour la commune qui ne pouvait y mettre que 1,5 million TTC 

 

 

Que constatons-nous aujourd’hui ? 

 

Le coût de la construction du nouvel édifice frise voire dépasse 3 millions d’euros TTC. Soit plus que la restauration, ce qu’avait toujours déclaré l’association. 

 

Bien heureuse, la commune nouvelle qui a permis cette construction !!! 

 

Concernant les 12 autres églises de Beaupréau-en-Mauges (nouvelle commune regroupant plusieurs villages dont Gesté), on apprend par le Courrier de l’Ouest du samedi 29 octobre 2017que « la commune nouvelle ne compte pas se relancer dans une telle aventure. L’église de Villedieu-la-Blouère pourrait d’ailleurs être à l’avenir désaffectée et celles de  Saint-Martin de Beaupreau et Jallais, changer destination ? » 

 

Surprenant ? Non ?